Restez connecté avec VoyagExpert en vous inscrivant à notre newsletter

Complétez vos coordonnées dans le formulaire ci-dessous:

Suivre les actualités VoyagExpertRecevoir les infos MICE



*Champs obligatoires


Les données recueillies serviront exclusivement à l’envoi de cette newsletter et vous pouvez à tout moment vous désabonner et demander l’effacement de vos données.

Eurostar et Thalys, Fusion des 2 grands acteurs du Rail ! On vous en dit plus…

Fusion THALYS EUROSTAR

Petit rappel  :

  • Eurostar est la référence rail à grande vitesse entre Paris Londres mais aussi vers Bruxelles et Amsterdam.
  • Thalys relie Paris à Bruxelles, Amsterdam, Cologne, Dusseldorf et Dortmund.
  • Le conseil d’administration de la SNCF est actionnaire majoritaire des deux compagnies (détentrice de 55% du Capital d’Eurostar & 60% du capital de Thalys)

 

Thalys et Eurostar c’est aujourd’hui un réseau de 110 trains qui circulent simultanément par jour avec une stratégie (trois classes de passagers) et des liaisons semblables.

Avec ce projet, baptisé « Green Speed », les deux fleurons du groupe espèrent attirer une nouvelle clientèle et mettre en place des perspectives d’avenir communes. La mise en commun des  services de maintenance, des systèmes d’information et de distribution, devrait alors générer des économies.

Un nouveau système de réservation et de billetterie unique pour les 2 entités, va permettre de proposer des offres tarifaires conjointes, d’harmoniser les programmes de fidélité ou encore d’unifier les process.

 

 

Mais quels seront les objectifs de cette fusion :

 

les avantage pour les voyageurs?

  • La fusion des 2 marques devrait permettre :
  • Une meilleure liaison entre les trains en proposant des billets « bout-en bout »
  • Une augmentation sensible du trafic ferroviaire et des correspondances avec les hubs aériens (Thalys est déjà connecté aux hubs d’Air France)
  • Une nouvelle ligne entre Amsterdam, Rotterdam et Londres devrait être opérée par Eurostar d’ici mi-décembre.

 

 

Augmenter la part du rail pour les trajets inférieurs à 3 heures

Ce projet qui pourrait prendre entre 18 et 24 mois, vise à renforcer les parts de marché du train à grande vitesse en Europe par rapport à l’avion.

L’avion étant une solution plus contraignantes et coûteuse sur des courts trajets (sécurité, distance aéroport, prise de conscience écologique…), les ambitions de La SNCF sont bien à travers cette fusion, de capter la clientèle utilisant l’avion comme moyen de transport pour rejoindre les destinations de moins de 3 heures…

 

La montée en puissance du rail sur des plus longs trajets….voici des données encourageantes :

  • 70% des trajets Paris –Toulon (3h50 de trajet) sont effectués en train.
  • 40% des trajets entre l’Ile-de-France et les Pays Basque (4h30 de trajet) sont effectués en train.
  • 25% sur l’axe Paris – Nice (5h40 de TGV) sont effectués en train.

L’ambition de la SNCF serait donc à terme de lancer de nouvelles dessertes au Royaume-Uni, République Tchèque ou en Pologne si ces pays développaient leurs offres à grande vitesse.

 

 

Un projet Eco responsable

Réduction des émissions de CO2, meilleure gestion des déchets, politique d’ecoconduite et d’achats responsables…Cette fusion devrait également faire preuve d’ambitions vertes en respect de l’environnement !

 

 

SOURCES : lesEchos.fr /businesstravel.fr