Restez connecté avec VoyagExpert en vous inscrivant à notre newsletter

Complétez vos coordonnées dans le formulaire ci-dessous:

Suivre les actualités VoyagExpertRecevoir les infos MICE



*Champs obligatoires


Les données recueillies serviront exclusivement à l’envoi de cette newsletter et vous pouvez à tout moment vous désabonner et demander l’effacement de vos données.

Destination Affaires : Irlande

Voyage affaires irlande

 

LES DÉFIS DES TMC EN IRLANDE

 

L’Irlande offre un environnement très difficile pour les voyages aériens car ses deux principales compagnies aériennes Aer Lingus et Ryanair n’utilisent que leurs propres sites web pour les réservations. De plus en plus, toutes les autres compagnies aériennes qui opèrent en dehors de l’Irlande font la promotion de leurs propres sites web ou insistent pour que les TMC utilisent leurs nouveaux sites NDC. À eux deux, Aer Lingus et Ryanair représentent 70 % du trafic aérien à l’entrée et à la sortie de l’Irlande. La plupart des entreprises sont obligées d’utiliser l’une de ces deux compagnies aériennes, par faute d’alternatives sur ce pays insulaire.

Seules les grandes entreprises multinationales sont prêtes à utiliser les outils de réservation en ligne, comme Concur.

 

En Irlande, le marché du voyage est un marché très mature en ce qui concerne les réservations online; cependant les PME ne veulent pas payer de frais pour les réservations par Internet.

 

Un des défis en Irlande est l’adaptation d’internet aux voyages (air, hôtels et location de voiture) autant pour les voyages d’affaires que les voyages loisirs. Les deux principaux GDS, qui sont Travelport et Amadeus, ont de plus en plus de mal à conserver leur nombre de segment, même dans un contexte de croissance économique.

 

 

 INFOS CLÉS

 
  • Dublin, la capitale compte 1,5 millions d’habitants tandis que la population totale de l’Irlande est de 4,5 millions.

 

  • Le gaélique est la langue maternelle des irlandais mais peu de gens le parlent au quotidien. L’anglais est donc la langue principale, ce qui fait l’Irlande le seul pays anglophone de l’UE à utiliser l’euro.

 

  • Il n’y a pas de serpents en Irlande. Ils ont été bannis par St Patrick en 417 av JC.

 

  • 1,43 million de voyages d’affaires enregistrés en 2018.

 

  • Les dépenses des voyageurs d’affaires étrangers ont diminué de 3 %, à 744 millions d’euros, ce qui exclut les tarifs aériens et maritimes.

 

LES EFFETS DU BREXIT EN IRLANDE

L’incertitude liée aux Brexit a conduit de nombreuses entreprises à quitter le Royaume-Uni et s’installer en Irlande à la recherche d’un avenir plus certain.

Les sociétés pharmaceutiques, informatiques, d’assurance et de services financiers, se sont, pour la plupart, établi en Irlande.

Actuellement, la plupart ne compte que des effectifs réduits car les entreprise sont dans un processus de transformation de sociétés fictives à sociétés en pleine exploitation. Cela prendre antre 3 et 5 ans.
Le taux d’imposition élevé pour les personnes ayant des revenus plus élevé dissuade les salariés hautement qualifiés de s’installer en Irlande.

 

LES PARTICULARITÉS DU BUSINESS TRAVEL

En Irlande, dans la mesure où la plupart des PME choisissent leur fournisseur de voyages par recommandation d’une autre PME, il est important de fournir un haut niveau de service personnel, c’est-à-dire être totalement au courant des exigences des voyageurs, tout en travaillant en accord avec leur politique voyage. Comme notre population est aujourd’hui très diverse, le personnel doit être attentif aux coutumes et origines ethniques.

Le voyage en train en Irlande n’est pas une option de transport viable sur l’île d’Irlande pour le voyageur d’affaires, donc il conduit.

Au cours des 4 dernières années, nous avons constaté une croissance des MICE entrants. Le marché est principalement américain, avec un petit  pourcentage provenant de l’Europe continentale.

 

 SOURCES : GLOBALSTAR HORIZON / FORA.IE