Restez connecté avec VoyagExpert en vous inscrivant à notre newsletter

Complétez vos coordonnées dans le formulaire ci-dessous:

Suivre les actualités VoyagExpertRecevoir les infos MICE



*Champs obligatoires


Les données recueillies serviront exclusivement à l’envoi de cette newsletter et vous pouvez à tout moment vous désabonner et demander l’effacement de vos données.

Destination Affaires : Nouvelle Zélande

Voyage d'Affaires en Nouvelle Zélande

Qu’est ce qui caractérise le marché du voyage d’affaires Néo-zélandais ?

Avec un marché prédominé par des PME de moins  de 20 employés, les TMC doivent proposer un service  sur mesure et adapté qui répond aux besoins des  entreprises locales.

 

Le nombre important de déplacements en dehors du  pays implique directement des trajets et des  voyages complexes vers les USA, l’Asie ou l’Australie,  qui nécessitent l’expertise d’une TMC compétente  également à l’international.

Souvent, le process d’achat passe par plusieurs  interlocuteurs, du Responsable Achat, en passant  par le Directeur, Responsable Ressources Humaines  ou Responsable Financier …ce qui complique les  affaires.

 

Dans ce petit pays, les relations humaines priment  sur l’offre produit elle-même ou la recherche  d’économies. Une grande importance est donnée à  la valeur de la relation et de l’expérience globale  plus que sur le résultat.

 

En outre, les voyageurs d’affaires sont adaptes des  voyages Bleisure et planifient souvent leurs voyages  en last minute..

 

 Chiffres clés  du marché :

 

  • Environ 500 000  entreprises
  • 94 % des entreprises Néo-Zélandaises ont moins de 20 employés
  • 70% des entreprises n’ont pas de salariés
  • Monopole d’1  compagnie aérienne  nationale : Air New  Zealand
  • Taux de remplissage  des hôtels : 90%
  • 15% des clients des  TMC sont étrangers

 

 

Difficultés du marché

 

  • Monopole aérien 
  • Tremblement de terre et perturbations météorologiques
  • Éloignement
  • Occupation des hébergements et manque de structures hôtelières
  • Rareté des voyages domestiques

Quels sont les challenges les plus importants dont doivent faire face les Travel Manager?

Le monopole aérien de Air New Zealand a un effet à double  tranchant. La compagnie, joue la carte de la fidélisation avec un  programme de points pour les voyageurs fréquents, un service  confort avec un accès lounge aéroport… ce qui rend difficile  tout changement de politique voyages ou de réalisation  d’économies au sein des entreprises.

 

Les tarifs des compagnies nationales proposés dans le pays sont  différents que ceux proposés à l’international ce qui créer des  problèmes de comptabilité avec certaines solutions  technologiques.

 

En ce qui concerne le marché hôtelier, le stock de chambres est  limité avec un taux de remplissage à 90%. De plus, la faible  concurrence rend l’approvisionnement difficile et limite la  possibilité de négocier un grand nombre de chambres, qui  peuvent se vendre jusqu’à 5 fois plus cher au dernier moment.

 

Les spécificités de la politique tarifaire liées au marché peuvent donc avoir une incidence sur l’utilisation de  l’outil en ligne.

En général, la part des déplacements en Nouvelle Zélande dans une politique de déplacements globale est  minime, c’est un détail à ne pas négliger dans la mise en place de l’outil et dans le suivi de la relation.

Bon à savoir

Afin de réduire les dépenses locales relatives aux infrastructures touristiques du pays et de renforcer la sécurité aux  frontières, et ainsi simplifier les formalités pour les voyageurs, les autorités néo-zélandaises ont lancé l’introduction  d’une ETA. (Electronic Travel Authorization).

 

L’ETA pourra donc être réclamée, en ligne avant le voyage, dès le mois de Juillet 2019 et son obtention deviendra  obligatoire dès le 1er Octobre 2019.

En 2017, Forbes a classé la Nouvelle-Zélande en première place dans la liste des meilleurs pays pour faire des affaires, en raison de  la protection des investisseurs et du manque de bureaucratie.

 

Les structures d’entreprise sont simples à former, reconnues et comparables à leurs équivalents internationaux.

 

SOURCES : GLOBALSTAR HORIZON / DEPLACEMENTSPROS / WWW.PWC.CO.NZ